Версия для слабовидящих

Press

Festival international de Colmar 2013 : une édition anniversaire pour Vladimir Spivakov

Le festival international de Colmar propose 28 concerts de musique classique dans une édition anniversaire : le directeur artistique Vladimir Spivakov célèbre en effet ses 25 ans à la tête du Festival.

 

D’habitude, le Festival international de Colmar rend hommage à un compositeur : c’est même ce qui fait sa marque de fabrique. Mais comme cette année,le festival fête 25 ans de direction artistique sous l’égide de Vladimir Spivakov, la programmation sonne plutôt comme une grande fête et le bilan d’un quart de siècle de musique.

 

Vladimir Spivakov, violoniste virtuose, est aussi le directeur musical et chef principal de l’Orchestre National Philharmonique de Russie, directeur de l’ensemble Les Virtuoses de Moscou. Le premier est fortement mis à contribution chaque année du festival, le second fera un retour très attendu cette année.

 

Le Festival conviera des artistes qu’il a fait débuter ou contribuer à faire connaître, comme le chef d’orchestre Ken-David Masur, le violoniste Vadim Gluzman, ou encore le pianiste Evgeny Kissin. Il accueillera aussi de nouvelles têtes, fidèle à sa vocation de défricheur, avec entres autres la nouvelle diva du Théâtre Bolchoï, la soprano Dinara Alieva.

 

La crème de la musique classique

Parmi les temps forts, Marek Janowski dirigera trois concerts à la tête de son Orchestre symphonique de la radio de Berlin, dont le concert d’ouverture le 2 juillet avec Mendelssohn et Schubert au programme. Un hommage sera rendu à la pianiste Brigitte Engerer, habituée du festival et décédée l’an dernier, avec un concert à deux pianos, jouant du Brahms et du Schumann. Des grands solistes feront le déplacement pendant le festival : le violoncelliste Gautier Capuçon, la violoniste Arabella Steinbacher, le pianiste Martin Helmchen…

 

Pour la clôture, le Festival a choisi un concert de gala au théâtre en plein air du Parc Expo pour y amener un public non averti. On y jouera les plus grands « hits » de la musique classique : extraits de Carmen de Georges Bizet, du Barbier de Séville de Rossini, La Traviata de Verdi, une polka de Johann Strauss fils… Sans oublier le festival off, avec une quinzaine de concerts en ville ( Cloître des Dominicains, Musée du jouet, hôpitaux…), qui est aussi l’occasion de dévouvrir la musique classique pour les personnes qui sont peu habituées à en écouter.